La recherche, c'est l'espoir

Les enfants représentent 25 % de la population. Pourtant, ils reçoivent

10%

du financement pour la recherche.

Bien que les enfants comptent pour 25 % de la population, seulement 10 % de la recherche leur est dévouée. Or les 10 prochaines années verront plus d’avancées médicales que le dernier siècle au complet!

Avec la diminution des octrois gouvernementaux en recherche, chaque dollar philanthropique sert de véritable tremplin et permet d’attirer de 7 à 10 dollars supplémentaires en fonds publics pour aider les familles dont leur dernier espoir repose sur la recherche. Soutenez ces familles aujourd’hui.


Soutenez des familles comme celle de Karl

À l’âge de 6 ans, Karl ne le sait pas encore, mais il va devenir un enfant spécial. Il sera un des premiers patients au monde à bénéficier d’un traitement expérimental utilisé pour contrer une tumeur dont le pronostic est, malheureusement, peu encourageant chez les enfants.

En vacances dans les Laurentides avec ses parents, Karl se plaint de douleurs et d’engourdissements au bras après avoir joué dehors. Croyant à une élongation, le médecin de l’hôpital local prescrit aux parents une consultation en orthopédie au Children.

Le diagnostic auquel ils s’attendent ne viendra pas. Un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) révèle que c’est plutôt une tumeur située au niveau du tronc cérébral et de la moelle épinière qui affecte Karl. « C’était un choc à la limite de l’inconcevable », se rappelle sa maman, Josée.

On fait alors appel au Dr Jean-Pierre Farmer, neurochirurgien mondialement reconnu et directeur de deux chaires créées grâce au soutien des donateurs de la Fondation. Le premier réflexe du Dr. Farmer est de déterminer si Karl a un gangliogliome, une tumeur que l’on observe le plus souvent dans le cerveau. En grossissant, ce type de tumeur peut provoquer des crises d’épilepsie, de la fatigue ou une faiblesse sur un côté du corps.

Depuis deux ans, le Dr Farmer travaille en collaboration avec la Dre Nada Jabado, dont les travaux sont soutenus par les donateurs. L’hémato-oncologue au Children et chercheuse émérite avait partagé avec lui une découverte surprenante faite par son équipe : une majorité de gangliogliomes présentent une mutation que l’on retrouve dans un certain type de mélanome. Comme ce mélanome réagit à un traitement médicamenteux existant, les deux docteurs ont convenu de traiter les enfants atteints de gangliogliomes avec ce médicament.

« Deux patients du Children avaient pris ce traitement mais en dernier recours, après une chirurgie et une fois que les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie s’étaient avérés inefficaces », explique la Dre Jabado. Karl l’a pris comme traitement principal, ce qui lui a évité de possibles séquelles majeures.

« Même en opérant, la tumeur aurait pu revenir, dit le Dr Farmer. De plus, l’opération aurait exigé une longue incision – la tumeur mesurant 10 centimètres – qui aurait pu déstabiliser la colonne cervicale de Karl. »

Karl a commencé son traitement, un simple comprimé par voie orale deux fois par jour, après qu’une biopsie effectuée par le Dr Farmer eut confirmé le diagnostic de gangliogliome et la mutation. Depuis, la taille de sa tumeur a diminué de 75 pour cent, il a rapidement retrouvé l’usage de sa main droite et a pu retourner à l’école. Vos dons à la Fondation ont contribué à payer le coût du médicament, de 9 000 $ par mois.

Voilà comment votre soutien et les avancées médicales combinées permettent d’améliorer les soins au chevet du patient. Longue vie à ce superbe partenariat!



Commenter

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés par un astérisque.