Des parents reconnaissants offrent en cadeau… Paul McCartney !

All you need is love : ces paroles ont pris tout leur sens pour Mélanie et Patrick lorsqu’ils ont mis la main sur une loge de luxe pour douze personnes pour le spectacle de Paul McCartney au Centre Bell. Qui a eu le privilège de les accompagner? Le personnel bienveillant du Children qui prend soin de leur fille depuis son enfance.

De l’amour, ils en ont reçu tout plein lorsqu’ils ont appris que leur fillette de trois ans, Roxanne, risquait de mourir.

« On allait au Children pour soigner une bronchite, mais on nous a plutôt appris qu’elle allait devoir subir une greffe de cœur. Ça a été tout un choc ! », se souvient Mélanie.

Par chance, Roxanne a reçu sa greffe en une semaine seulement.

« Le dévouement du personnel envers notre fille a été exceptionnel ! Par exemple, certaines infirmières, comme Eloisa et Clelia, entre autres, ont toujours été là, et sont toujours aussi disponibles, pour assurer son bien-être », mentionne Mélanie qui ajoute que sa fille doit aussi vivre avec l’ataxie de Friedreich et le diabète de type 1. « Le Dr Barnes, de son côté, réussit à la faire rire à tout coup. On a donc décidé de les remercier d’une façon toute spéciale ! »

Mélanie et Patrick ont demandé aux médecins et infirmières de Roxanne, aujourd’hui âgée de 15 ans, de les accompagner au spectacle du légendaire Beatle.

Résultat? Une soirée mémorable sous le signe de la reconnaissance que la famille Lalonde et le personnel du Children ne sont pas prêts d’oublier. Parce que parfois Love is all you need…

L’encan s’est tenu au profit de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Merci à Nova Steel, donateur de la loge, et à CHOM 97 7, radiodiffuseur officiel de l’encan qui a permis d’amasser 10 000 $ pour le programme de bourses du Children, qui contribue à consolider la solide réputation de l’Hôpital de Montréal pour enfants en matière d’innovation et de soins de pointe.


Absent de la photo: Dr Barnes



Commenter

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés par un astérisque.