Félicitations aux récipiendaires des Prix d’excellence 2019!

awards-of-excellence-2019-prix-excellence

Nous étions extrêmement fiers de présenter la 20e édition des Prix d’excellence le 19 septembre dernier dans l’Atrium P.K. Subban. Ce formidable événement de reconnaissance par les pairs permet de mettre sous les projecteurs ceux et celles qui, chaque jour, rendent la vie de leurs collègues et de nos jeunes patients plus agréable grâce à leur esprit d’équipe, leur talent et leur engagement envers le Children.

Merci à nos commanditaires, dont la confiance envers le Children nous permet d’être à l’avant-garde des soins pédiatriques au Québec, mais surtout de guérir, d’aimer et de créer des liens profonds avec nos jeunes patients et leur famille.

Consultez l'édition spéciale du Magazine Chez nous: les gagnants des Prix d'excellence 2019


Les récipiendaires

  • Prix Banque Nationale pour l’excellence médicale: Dr David Mitchell
  • Prix d’excellence Coup de cœur Bell – santé mentale: Michèle Paquette
  • Prix Broccolini pour l’excellence en engagement communautaire et en action bénévole: Bruce Charron
  • Prix Fondation Air Canada pour l’excellence jeunesse Nicolas W. Matossian: Alyssa Barbarush
  • Prix Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants pour l’excellence du personnel professionnel: Lisa Grilli
  • Prix Gustav Levinschi pour l’excellence en soins infirmiers: Michele Zegray
  • Prix Pfizer pour l’excellence en recherche: Dr Daniel Dufort
  • Prix TF1 International pour l’excellence du personnel de soutien administratif et clinique: Amanda Fitzgerald
  • Prix d’excellence Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants pour le travail d’équipe: l’équipe d’ergothérapie

Photos de l'événement


Prix d'excellence 2019 Awards of Excellence


Dr David Mitchell
Lauréat du Prix Banque Nationale pour l’excellence médicale

Le Dr Mitchell a su très tôt dans sa carrière que les enfants étaient sa vocation. Il juge nécessaire d’améliorer le passage de l’adolescence à l’âge adulte de ses jeunes patients. C’est pourquoi il a choisi de consacrer l’argent du prix aux soins de suivi à long terme.

Le Dr Mitchell attribue à l’amélioration de la technologie la capacité d’offrir de meilleurs moyens de diagnostiquer les patients et de déterminer leur réaction au traitement. De meilleures stratégies immunitaires améliorent l’issue de cancers que l’on croyait autrefois incurables.

Mais le Dr Mitchell s’inquiète de l’avenir immédiat de ses jeunes patients, et de la nécessité d’améliorer le passage de l’adolescence à l’âge adulte. Selon lui, il faut beaucoup de temps et d’efforts pour compiler le dossier d’un jeune patient de façon à ce qu’un médecin du côté des adultes puisse le comprendre. «Si ce n'est pas bien fait, ces patients vont passer à travers les mailles du filet malgré tous les efforts déployés pour les amener à ce point», explique-t-il.

Apprenez-en plus sur nos lauréats dans le magazine Chez Nous.


Michèle Paquette
Lauréate du Prix d’excellence Coup de cœur Bell – santé mentale

aoe-michele-paquette-bell-bil1«Petite, j’ai souffert d’une grave infection. Au Children, mes parents ont appris que j’étais passée à deux doigts de la mort. Ils ont toujours affirmé que le Children m’avait sauvé la vie», mentionne Michèle Paquette, infirmière gestionnaire en pédopsychiatrie à la retraite, qui a fait carrière à l’Hôpital de Montréal pour enfants pendant 27 ans.

Michèle a toujours été attirée par la santé mentale. Après 10 ans en tant qu’infirmière en psychiatrie, elle a saisi la chance de travailler auprès des jeunes en acceptant un poste en pédopsychiatrie à l’urgence du Children. «J’avais envie de faire de la prévention, d’aider les parents à comprendre et peut-être même de réussir à modifier le parcours des enfants aux prises avec des troubles psychologiques.»

Dès cet instant, Michèle a fait sa marque en contribuant à réduire les préjugés envers la maladie mentale, en gérant les consultations avec les familles et le suivi avec les partenaires communautaires, en révisant les plans de traitements, en assurant le bon fonctionnement de son unité. Et tout ça, dans un esprit de collaboration avec l’ensemble de ses collègues de l’Hôpital. «Le climat de travail au Children est extraordinaire! Tout le monde met son expertise en commun afin de trouver la meilleure solution pour l’enfant et sa famille.»

Apprenez-en plus sur nos lauréats dans le magazine Chez Nous.


Bruce Charron
Lauréat du Prix Broccolini pour l’excellence en engagement communautaire et en action bénévole

Bruce Charron était l’ami de tous et se targuait d’insuffler du plaisir dans la collecte de fonds. À la tête du comité organisateur d’Andy Collins pour les enfants, Bruce a contribué à amasser plus de 4,5 millions de dollars pour une multitude de programmes au Children au cours des 22 dernières années.

Tous ces efforts ont été faits en l’honneur de son ami Andy Collins, décédé subitement en 1996. Connu pour son amour des enfants, Andy a été la source d’inspiration de l’organisation si durement mise sur pied par Bruce et plusieurs de ses amis. Famille et amis arrivent d’ailleurs par centaines pour participer au tournoi de golf et à l’événement cycliste annuel qui a lieu à chaque mois de juillet.

Lorsque Bruce a été sélectionné en tant que lauréat du Prix Broccolini pour l’excellence en engagement communautaire et en action bénévole, ses amis et sa famille ont organisé une fête surprise pour lui apprendre la bonne nouvelle.

Mais, Bruce n’a jamais eu vent de cet honneur. Il est décédé tragiquement dans un accident de ski à Jay Peak, au Vermont, le dimanche 10 février. La veille des célébrations.

Leslie Bronstetter est engagée dans Andy Collins pour les enfants depuis ses tout débuts. Cette année, à la suite du décès de Bruce, Leslie l’a remplacé à titre de présidente. «Bruce a assurément laissé en héritage son désir de donner au suivant et son amour du mentorat», mentionne-t-elle. Il était extraordinaire avec les enfants et avait le don d’amener les gens dans le feu de l’action tant durant les événements que pendant leur planification. Poursuivre l’aventure sans lui représente tout un défi, mais le groupe compte bien perpétuer son héritage. Et le plaisir se poursuivra. «Vous connaissez la chanson!», comme dirait Bruce.

Apprenez-en plus sur nos lauréats dans le magazine Chez Nous.


Alyssa Barbarush
Lauréate du Prix Fondation Air Canada pour l’excellence jeunesse Nicolas W. Matossian

aoe-alyssa-barbarush«J’aime savoir que j’aide quelqu’un au lieu de rester assise en sachant que je le pourrais, mais que je ne le fais pas», déclare Alyssa Barbarush, 13 ans, lauréate du Prix Fondation Air Canada pour l’excellence jeunesse Nicolas W. Matossian de cette année.

À 13 ans, Alyssa est la grande sœur de Rachel, 8 ans, qui souffre de ce qu’Alyssa décrit comme un «cœur brisé». C’est une anomalie congénitale connue sous le nom d’atrésie tricuspide, ce qui signifie qu’un seul de ses deux ventricules fonctionne.

Rachel a subi trois chirurgies à cœur ouvert, la première à 16 mois seulement, ainsi que de nombreuses interventions cardiaques. Elle est encore fragile et aura besoin de soins médicaux supplémentaires, dont, possiblement, une greffe du cœur et des poumons.

Mais au cours des nombreuses hospitalisations de Rachel et par l’entremise des soins de pointe qu’elle a reçus jusqu’à maintenant, Alyssa a aussi vu comment le Children aide les enfants à être des enfants. Les activités éducatives et de divertissement proposées par le Centre de ressources pour les familles ont offert à Rachel les distractions dont elle avait si grandement besoin.

C’est pour Rachel qu’Alyssa a amassé plus de 15 000 $ pour la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants. «Je veux aider à sauver la vie de Rachel, mentionne-t-elle. Elle est ma meilleure amie et je l’aime tellement!»

Et Alyssa pense aussi aux autres enfants et à des familles comme la sienne. Après avoir discuté avec sa soeur et sa mère, Karolyn, de la meilleure façon de distribuer l’argent du prix, Alyssa est certaine d’une chose: «Ce sera pour aider les enfants qui sont à l’hôpital.»

Apprenez-en plus sur nos lauréats dans le magazine Chez Nous.


Lisa Grilli
Lauréate du Prix Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants pour l’excellence du personnel professionnel

Lisa Grilli était à l’université lorsqu’elle a été initiée au domaine de la physiothérapie pédiatrique. Son premier stage l’a convaincue qu’elle avait trouvé sa place.

Dans son rôle de coordonnatrice en traumatologie et de physiothérapeute en chef, Lisa a participé à l’évolution du traitement des commotions cérébrales au Children puisqu’elle travaille depuis dix ans en traumatologie à la clinique de commotions cérébrales.

«Nous nous rendions compte que les commotions cérébrales que subissaient les enfants n’étaient pas nécessairement causées par le sport, et qu’il ne s’agissait pas uniquement de les aider à reprendre l’activité sportive, mais également de composer avec l’impact sur les études et la vie de tous les jours puisque les enfants éprouvent parfois beaucoup de symptômes post-commotionnels comme des maux de tête», rappelle Lisa.

«Nous pensions que le repos était la pierre angulaire du traitement des commotions cérébrales. Maintenant, nous réduisons cette période de repos pour réintégrer graduellement les activités tout en respectant la tolérance aux symptômes.»

Parmi ses multiples responsabilités liées à la recherche, l’aspect le plus valorisant de son travail a été, dans la dernière année, sa participation à deux comités de surveillance en collaboration avec des étudiants au doctorat.

«Les résultats de recherche obtenus en clinique ont modifié notre pratique, précise Lisa. Cela a produit un impact énorme sur nos normes de soins.»

Apprenez-en plus sur nos lauréats dans le magazine Chez Nous.


Michele Zegray
Lauréate du Prix Gustav Levinschi pour l’excellence en soins infirmiers

«Michele Zegray est unique», écrit un parent. Son bureau est rempli de lettres de familles reconnaissantes, toutes s’entendent pour dire que Michele n’est pas comme les autres!

Infirmière clinicienne au service de cardiologie et de chirurgie cardiaque, Michele accompagne les familles dès le diagnostic, tant pour un bébé âgé de quelques heures seulement que pour des enfants du primaire ou du secondaire, dans leur parcours vers la guérison.

«C’est très difficile d’avoir un enfant qui naît avec un problème de santé; en tant que famille, c’est probablement l’une des choses les plus difficiles à vivre, raconte Michele. Je les aide dans leur cheminement pour le rendre plus sain et l’adoucir.»

Qu’il s’agisse d’évaluer les patients, de prendre les signes vitaux ou de coordonner les soins avec d’autres spécialistes, Michele prépare les familles avant et après l’intervention chirurgicale et les aide à leur retour à la maison après l’hospitalisation.

Ce sont aussi les petites choses qui sont tellement appréciées: offrir de prendre une photo la première fois qu’une maman tient enfin son bébé dans ses bras, ou donner son numéro de téléavertisseur aux parents pour leur servir de lien avec l’hôpital.

Après avoir obtenu un diplôme en physiologie à McGill, Michele a entamé sa maîtrise en sciences infirmières et a rapidement découvert qu’elle adorait cela! «Nous travaillons avec des gens vraiment incroyables», confie-t-elle. Elle souligne la contribution de ses collègues en cardiologie et chirurgie cardiaque, de tous les membres des unités de soins intensifs néonatals et pédiatriques, ainsi que de l’équipe de chirurgie, qui tous, travaillent en étroite collaboration.

«C’est un plaisir de travailler ici, poursuit-elle. Mais voir des familles souffrir, c’est la partie la plus difficile. Notre rôle est de les accompagner dans leur cheminement, en n’oubliant pas d’être respectueux et de souligner leur force et leur résilience.»

Après 19 ans, certains de ces bébés et de ces enfants ont grandi et ont quitté le service. Un ancien patient, un jeune homme de 19 ans qui étudie maintenant à Toronto, l’a appelée récemment, juste pour bavarder.

Michele conclut: «C’est bon de sentir qu’on a fait une différence.»

Apprenez-en plus sur nos lauréats dans le magazine Chez Nous.


Dr Daniel Dufort
Lauréat du Prix Pfizer pour l’excellence en recherche

Le Dr Daniel Dufort a bien des raisons de célébrer ces jours-ci. «Je suis très flatté en fait... Je ne m’y attendais pas», a-t-il déclaré lors d’une entrevue accordée au lendemain de la naissance de son premier petit-enfant.

La grossesse de sa fille a profondément marqué cet homme qui a consacré sa carrière à la recherche sur les naissances prématurées. «Ça a été angoissant en fait», confie-t-il soulagé, après avoir été témoin de la grossesse de sa fille tout en étant conscient que n’importe quoi pouvait arriver.

Le Dr Dufort et son équipe ont fait les manchettes l’automne dernier lorsqu’ils ont fait une percée majeure en identifiant une cause possible de naissances prématurées. Les chercheurs se sont penchés sur un gène appelé Nodal qui induit les contractions en régulant le système immunitaire et les facteurs inflammatoires qui y sont associés.

Après avoir avancé plusieurs suppositions, leur hypothèse s’est confirmée, mais ce qu’ils ont également observé, dans leur étude sur des souris, c’est que dans chaque cas, la diminution du gène Nodal a conduit à une naissance prématurée.

«Nos travaux de recherches se poursuivent et des thérapies potentielles sont en cours de développement», ajoute le Dr Dufort.

D’ici à ce que sa petite-fille envisage la maternité, ces thérapies seront peut-être largement accessibles.

Apprenez-en plus sur nos lauréats dans le magazine Chez Nous.


Amanda Fitzgerald
Lauréate du Prix TFI International pour l’excellence du personnel de soutien administratif et clinique

«J’ai dit à mes collègues que 2019 allait être mon année. Je sentais que de belles choses m’attendaient et, du coup, l’année s’est amorcée du bon pied», affirme Amanda Fitzgerald en parlant de son prix. Plusieurs de ses collègues sont plutôt d’avis que 2018 était sa meilleure année. Non seulement a-t-elle été la première coordonnatrice de la formation TRIK (Trauma Resuscitation in Kids, ou réanimation des enfants victimes de traumatismes) à Montréal et l’une des éditrices en chef de la troisième édition du Kit pour les commotions cérébrales, mais Amanda a également été la responsable de projet pour la simulation de code orange au mois d’octobre dernier. Tout cela en plus de ses responsabilités courantes en tant que spécialiste en processus administratifs en traumatologie.

Probablement le plus gros événement depuis le déménagement du Children de la rue Tupper au Campus Glen, la simulation a été saluée comme une réussite éclatante et Amanda faisait partie de ceux qui étaient au cœur de l’action.

Amanda travaille au Children depuis 15 ans; elle a commencé en tant que commis à temps partiel au service des hospitalisations pendant qu’elle étudiait en éducation. En faisant un stage d’enseignante au primaire, elle a réalisé que ce n’était pas pour elle, mais certaines de ses compétences en pédagogie lui sont aujourd’hui très utiles pour créer de la documentation pour les patients et les familles.

En plus de son rôle dans la simulation de code orange, Amanda se dit également très fière du Kit pour les commotions cérébrales. «Il a fallu de nombreuses années et d’innombrables révisions pour en venir à bout. Nous en sommes très fiers et il a été très bien accueilli, les gens le consultent très souvent.»

Apprenez-en plus sur nos lauréats dans le magazine Chez Nous.


L’équipe d’ergothérapie
Lauréate du Prix d’excellence Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants pour le travail d’équipe

Devant, de gauche à droite: Mélanie Bazin, Sarah Milton, Nathalie Carr, Line Parent, Christine Tremblay, Marta Czyzykiewicz. Derrière, de gauche à droite: Anne Lachance, Megan Smith-Morin, Rena Birnbaum, Sophie Laniel, Christine Labelle, Miranda Giambra, Emily Tran.

 Avoir la chance d’améliorer la vie des gens qu’on rencontre est un privilège. L’équipe d’ergothérapie fait partie de ces privilégiés. Sa mission: optimiser la participation active des enfants aux activités de tous les jours, bref, faire du bien au quotidien.

À quoi ressemble une journée type pour un ergothérapeute? À tout sauf à de la routine! Chaque jour, ces professionnels spécialisés en pédiatrie interviennent auprès de patients ayant des troubles du développement, des troubles traumatiques ou congénitaux. Les ergothérapeutes sont partout: vous risquez de les croiser, entre autres, dans l’Unité de soins intensifs néonatals, en psychiatrie, en clinique de chirurgie plastique et en rhumatologie.

En plus de leur implication dans le développement de l’enfant, les troubles de l’alimentation et de la déglutition, la fabrication d’attelles et les traumatismes, plusieurs des membres de l’équipe collaborent avec des équipes multidisciplinaires, et tout cela dans un seul et même but: assurer une meilleure continuité des soins pour les enfants et leur famille.

Sophie est fière de voir que son équipe est la référence par excellence pour tous les secteurs de l’Hôpital puisqu’elle est toujours en mode «solution». «Cette équipe est très créative et sait s’adapter à toutes les situations, mentionne la Dre Élise Couture, pédiatre à la clinique de suivi néonatal. Elle trouve toujours des façons ingénieuses de remédier aux problèmes qu’on croyait sans issue.»

Au-delà de leur expertise, les membres de l’équipe d’ergothérapie partagent tous la même passion pour leur métier et leurs patients. «Notre priorité est de les aider à recouvrer leur autonomie, à guérir, ajoute Sophie. Jamais je n’aurais pu rêver d’une meilleure équipe pour aider nos patients à accomplir de petits miracles chaque jour.»

Apprenez-en plus sur nos lauréats dans le magazine Chez Nous.



Commenter

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés par un astérisque.