Philippe: le cancer a choisi le mauvais adversaire

Vous vous rappelez peut-être de Philippe, jeune patient du Children qui a participé au Radiothon de la Fondation en août dernier, en exprimant sa reconnaissance envers l’Hôpital, où il est traité depuis près d’un an. L’adolescent de 17 ans, atteint d’un cancer des os, a récemment pu rentrer à la maison, sur ses deux jambes, grâce aux soins spécialisés qu’il a reçus et à votre généreux soutien. Et juste avant son départ, une petite surprise l’attendait…

Un pronostic inattendu

L’odyssée médicale de Philippe a commencé en octobre 2020, alors que le jeune passionné de hockey et de baseball suivait un programme sport-études au secondaire. Pendant un cours de gym, il a ressenti une douleur soudaine et intense, au genou droit, qui l’a fait tomber par terre. Tout le monde s’accordait à dire que c’était une entorse au genou, mais malgré le repos, la douleur augmentait. Il s’est avéré que le pronostic était bien pire.

Après avoir consulté le Dr Robert Turcotte, chirurgien orthopédiste et spécialiste en oncologie musculo-squelettique au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), Philippe a découvert qu’il avait un ostéosarcome, un cancer des os. Une tumeur se développait sur son fémur, l’os de la cuisse, juste au-dessus du genou.

Confié aux soins des hématologues-oncologues du Children, les Dres Catherine Goudie et Surabhi Rawal, l’infirmière-pivot Paula Jofre ainsi que leur équipe, Philippe a commencé une série de chimiothérapies. Après chaque séance de chimio, l’adolescent restait de trois à dix jours à l’Hôpital pour permettre à son système immunitaire de récupérer; ensuite, il rentrait chez lui pendant trois jours, puis la routine recommençait.

Outre la perte de cheveux et de l’appétit, les nausées et la fatigue, Philippe s’est mis à souffrir de claustrophobie, car le confinement dans une chambre d’hôpital avait engendré de l’anxiété.

Une opération après l’autre

En raison de la taille de la tumeur, Philippe craignait que son chirurgien ne doive lui amputer la jambe au niveau de la hanche. Heureusement, l’amputation n’a pas été nécessaire. Le jeune patient a subi une intervention chirurgicale de 10 heures; son fémur a été remplacé par une prothèse en acier inoxydable et en titane. Certains des muscles de ses jambes et une partie de son tibia, l’os du mollet, ont également été enlevés. L’adolescent a dû réapprendre à marcher.

Philippe a subi deux autres interventions chirurgicales, d’abord sur son poumon droit pour retirer une tumeur cancéreuse, puis sur le poumon gauche, où, heureusement, la tumeur était bénigne.

Une belle surprise pour Philippe

Alors que Philippe se préparait à quitter l’Hôpital, il a rencontré Maxime Gagnon, de Hockey Québec, et Raphaëlle Tousignant, membre de l’équipe nationale féminine de hockey sur luge, traitée au Children, il y a 10 ans, pour un cancer des os. Les deux ont offert au jeune athlète de l’initier à ce sport. Il était tout sourire et fera bientôt un essai sur la glace!

L’adolescent, qui se concentre sur sa rééducation pour améliorer sa capacité à marcher et retrouver sa force physique et son endurance, se dit optimiste et prend les choses au jour le jour. « Le cancer a choisi le mauvais adversaire », affirme Philippe.

Et une chose est sûre: tout un monde de possibilités s’ouvre à lui.