Louise Gervais: infirmière 2.0!

Louise Gervais

Que serait-on étonnés d’apprendre sur les bébés prématurés?
«Ils sont fougueux et forts. C’est surprenant et impressionnant de les voir.»

Qu’aimez-vous le plus dans le fait de travailler auprès de si petits bébés?
«Mon amour de la pédiatrie : les infirmières ont tendance à se diriger vers les soins aux adultes ou les soins infirmiers pédiatriques. Il y a quelque chose de différent avec les bébés. Et c’est vraiment spécial d’être témoin, d’aider une famille à s’adapter aux premiers jours, ou aux premiers mois.»

Pourquoi vous êtes-vous dirigée vers les soins infirmiers néonatals?
«J’aime le dynamisme de cette spécialité, le fait que ça change constamment, que chaque jour est différent. Vous faites le même travail, mais rien n’est jamais pareil. Au début des années 90, c’était impossible de sauver un bébé de 23 semaines. On faisait des pieds et des mains juste pour réussir à rescaper un enfant de 27 semaines.»

Pourquoi avoir choisi de devenir infirmière praticienne?
«Une évolution; vous travaillez en soins infirmiers, vous aimez ce que vous faites, et comme dans toutes les professions, vous voulez aller plus loin. Et, la seule façon de le faire était de devenir médecin. Moi, je ne voulais pas être médecin. Ce rôle d’infirmière praticienne me permet d’amener mon travail à un autre niveau. Il y a une certaine autonomie qui vient avec ce rôle.»
Contrairement aux infirmières, l’infirmière praticienne peut diagnostiquer, commander et interpréter des tests de diagnostic, prescrire des médicaments et effectuer des procédures spécifiques.

Quelle est la partie la plus difficile de votre travail?
«C’est parfois la position dans laquelle on se trouve; est-on une infirmière ou un médecin? On a un point de vue en tant qu’infirmière et aussi un point de vue médical, et ce n’est pas tout le monde qui comprend notre rôle. Il s’agit de faire comprendre aux autres professionnels quel est notre rôle.»
Mais, ceci n’est pas problématique au Children puisque les infirmières praticiennes en néonatologie font partie de l’équipe de l’USIN depuis 1994.

Louise Gervais Quelle est la qualité la plus importante pour une infirmière praticienne dans ce domaine?
«La capacité d’écoute. Et vous devez être très patiente. Il faut aussi faire preuve de beaucoup de leadership.»

Pour quel choix de carrière auriez-vous opté outre les soins infirmiers néonatals?
«L’enseignement… les soins infirmiers.»

Que faites-vous pour évacuer le stress?
«De la marche. Beaucoup de randonnées et de sorties en nature.»

Quel est votre plaisir coupable?
«Netflix. Des documentaires, en général. J’aime bien les documentaires sur les histoires à succès ou les procès. Comment les gens sont devenus ce qu’ils sont, qui ils étaient et ce qu’ils ont dû traverser.»

Quel super pouvoir aimeriez-vous avoir?
«Voler. Ça serait plus économique que l’avion.»

Quel est votre film d’animation préféré?
«Lilo & Stitch. Une ode à l’acceptation et l’amour.»



Commenter

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés par un astérisque.