Matis: vaincre la peur des opérations

Guérir autrement, c’est aussi aider les enfants comme Matis à vaincre leurs peurs. Terrifié par les piqûres, Matis, 8 ans, était envahi par l’anxiété avant chaque chirurgie. Par chance, le programme de présence parentale à l’induction (PPI) offert au Children est entré dans sa vie.

Matis n’avait que quelques heures lors de sa première opération. Souffrant d’une atrésie de l’œsophage, qui lui cause des pneumonies à répétition et des reflux gastriques, il a depuis subi plus d’une dizaine de chirurgies. Avant chacune d’elles, Matis éclatait en sanglots, étouffé par l’angoisse. Pour ses parents, Mélanie et Stéphane, la situation était insoutenable. « Voir son enfant effrayé par une chirurgie qui pourrait l’aider à guérir ou même lui sauver la vie, c’est extrêmement déchirant. »

Heureusement, grâce à votre soutien, un programme unique au Québec a fait toute la différence pour leur famille, soit le programme de présence parentale à l’induction (PPI). Ce programme a pour objectif de réduire le stress des jeunes patients admissibles et de leurs parents, qui sont formés pour accompagner leur enfant lors de l’anesthésie. Avec douceur et patience, l’équipe médicale et l’éducatrice en milieu pédiatrique en charge du programme de PPI ont su, à plusieurs reprises, calmer les frayeurs de Matis en lui apprenant entre autres à contrôler sa respiration et en l’aidant à comprendre par le jeu les étapes de son opération. Un véritable soulagement pour lui, mais aussi pour ses parents.

 

Sans vous, Matis n’aurait peut-être jamais réussi à surmonter ses craintes. Votre généreuse contribution lui a permis de mieux gérer son stress avant une chirurgie, car il comprend maintenant que tout va bien se passer pendant son « dodo magique ».

matis-ppi-2

Mélanie est des plus reconnaissantes d’avoir eu le privilège de pouvoir accompagner son fils en salle d’opération et rester à ses côtés jusqu’à ce qu’il s’endorme, puisque le Children est parmi les rares hôpitaux au Canada à permettre un tel accès aux parents. « C’est toujours angoissant quand Matis doit être opéré, mais de le voir aujourd’hui y faire face avec le sourire plutôt qu’en larmes, c’est tellement réconfortant ! Le programme de PPI a fait de petits miracles pour lui ! »

Merci de permettre à Mélanie et Stéphane d’être présents pour leur fils dans ces moments stressants. Votre appui inestimable permet à de nombreux jeunes patients comme Matis de profiter des bienfaits apaisants du programme de PPI, qui procure la paix d’esprit et permet de guérir autrement.  

À propos du programme de présence parentale à l’induction (PPI)

  • Unique au Québec, le programme de PPI a été mis au point à l’Hôpital de Montréal pour enfants en 2011.
  • D’abord lancé comme projet pilote, le programme qui a aidé une trentaine de familles la première année en aide aujourd’hui plus d’un millier annuellement.
  • Des études ont démontré qu’une réduction de l’anxiété chez l’enfant avant une chirurgie aidait à prévenir les complications postopératoires.
  • 100 % des anesthésistes affirment que la rencontre avec la spécialiste en milieu pédiatrique réduit le stress de l’enfant, augmente sa collaboration et facilite l’anesthésie.


Commenter

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés par un astérisque.



Commentaires récents