L’histoire de Victor

Victor et sa famille

Mon fils Victor fêtera ses 13 ans le mois prochain. Ce qu’il aimerait par-dessus tout, c’est de rejouer au soccer. Sa dernière partie remonte à près de deux ans. Victor a eu un accident: il a trébuché en allant rejoindre ses amis et s’est heurté la tête. On ne le savait pas à ce moment, mais cette chute allait changer sa vie. Et la nôtre.

Victor n’avait qu’une petite bosse sur le côté de la tête. Jamais on n’aurait pu imaginer que cette bosse était si grave. En fait, l’un de ses vaisseaux sanguins s’était rompu dans sa chute et du sang s’accumulait entre son cerveau et son crâne. À l’urgence près de chez nous, Victor a dû être intubé et plongé dans un coma artificiel afin d’être transféré d’urgence à l’Hôpital de Montréal pour enfants. C’était horrible. Tout semblait irréel. Une chute banale menaçait soudainement la vie de mon fils.

VictorLorsqu’il est arrivé au Children, Victor était à 10 ou 15 minutes de la mort. C’est ce que nous a avoué l’urgentologue, le Dr Sasha Dubrovsky. Afin de trouver le vaisseau sanguin problématique, une partie de son crâne a dû lui être retiré. Heureusement, l’expertise exceptionnelle du neurochirurgien, le Dr Jean-Pierre Farmer, et de son équipe a assuré le succès de l’opération.

Sans votre aide, les équipes d’urgence, de traumatologie et de chirurgie n’auraient pu offrir ces soins de haut calibre, et mon fils ne serait peut-être plus parmi nous.

Après sa chirurgie, Victor a passé 10 jours dans le coma. Au début, il ne pouvait bouger qu’un oeil et était incapable de prononcer le moindre mot. Mon grand garçon souffrait aussi de crampes musculaires incontrôlables qui l’empêchaient de marcher. Mon coeur de mère en a pris un coup. Quand le Botox a cessé de fonctionner, notre seul espoir a été l’implantation d’une pompe à baclofène, qui envoie la médication directement dans la moelle épinière. Et, saviez-vous que, cette pompe, le Children est le seul hôpital pédiatrique au Québec à en faire l’implantation? Victor a eu accès à ce traitement grâce à vos dons qui permettent d’attirer et de fidéliser les plus brillants spécialistes.

VictorAujourd’hui, Victor est de retour à l’école. Il a recommencé à marcher avec ses béquilles sur de courtes distances; un exploit incroyable quand l’on sait qu’il a failli subir des lésions cérébrales irréversibles ce jour-là. On chérit chaque petite victoire. Victor n’aurait pu être entre de meilleures mains: ces progrès, on les doit aux équipes d’urgence et de traumatologie, aux chirurgiens, aux infirmières, et aux physiothérapeutes. Grâce à votre aide, la guérison de mon fils est rien de moins que spectaculaire.

Du fond du coeur, merci.
Isabelle, maman de Victor

P.S. - Aucun enfant n’est à l’abri d’un accident. J’ai encore peine à croire à quel point Victor est passé près de mourir. Grâce à vous, les équipes d’urgence, de traumatologie et de chirurgie possédaient l’expertise nécessaire pour lui sauver la vie. Le renouvellement de votre appui est vital puisqu’il permet au Children de demeurer à l’avant-garde des soins pédiatriques.



Commenter

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés par un astérisque.



Commentaires récents


Lachance richard - 26 Février 2019

Le Dr jean Pierre Farmer a sauvé des centaines de personnes m’a fille en fait partie lui et son équipes sont extraordinaires.




Mensah kodjo edem - 12 Mars 2019

Aucun enfant n’est à l’abri d’un accident. nous les grand nous sauront responsable si nous ne faisons rien pour les secourir.