Ella: la bataille valait la peine d’être menée

Je ne sais pas pour vous, mais parler devant le public n’est pas ma spécialité. L’an dernier, j’ai vaincu ma peur et j’ai raconté mon histoire lors du Radiothon.

Je l’ai fait parce que je tenais à remercier les donateurs comme vous d’avoir été à nos côtés lors des moments les plus difficiles de nos vies. Si vous demandiez aux infirmières de l’Unité des soins intensifs néonatals de vous parler d’Ella, elles diraient que c’est un « bébé miracle ». Ma fille est née prématurément à 27 semaines et pesait à peine plus qu’un paquet de beurre, soit 1,2 livre.

Dès la naissance, elle a été mise sous l’assistance d’un respirateur afin qu’elle puisse respirer, puis d’un ventilateur ordinaire. Elle a vécu au moyen de ce type d’équipement, acheté grâce au soutien de donateurs, pendant sept mois. Nous avons connu bien des hauts et des bas. À un moment donné, son abdomen s’est gonflé de liquide.

EllaQuand ils ont tenté de lui insérer un drain pour évacuer ce liquide, sa pression artérielle a chuté et elle s’est effondrée. Ella s’effondrait régulièrement.

Nous en sommes arrivés au point où mon mari et moi avons discuté du recours aux soins palliatifs. Mettez-vous à notre place: nous ne voulions pas qu’elle souffre. Nous nous sommes donné un mois. Puis par miracle, son état s’est amélioré en moins de deux semaines!

Mais d’autres défis nous attendaient. Ella a eu un caillot au cœur. La solution consistait à insérer une endoprothèse coronarienne, mais c’était très risqué pour un enfant en si bas âge. Or ne rien faire aurait signifié la mort. Heureusement, l’intervention de huit heures a été un succès.

Le jeu en valait la chandelle! Aujourd’hui, même si elle doit encore être nourrie à l’aide d’une sonde dans l’estomac, Ella se développe comme une enfant en santé.

La liste de ce qu’Ella a dû vivre au cours de son séjour d’un an au Children est tout simplement renversant.

Heureusement, vous avez donné à mon bébé la force de se battre pour sa vie; vous nous avez montré que la bataille valait la peine d’être menée.

Mary
maman de Ella

Ella

Commenter

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont identifiés par un astérisque.