IRM peropératoire : la première IRM peropératoire au Québec

Le Children est le premier hôpital au Québec à avoir obtenu une IRM préopératoire. Cet équipement de pointe, jumelé à une salle d’opération ultra moderne, a donné lieu à une suite d’intervention cérébrale pédiatrique unique en son genre en 2010 et sera déménagée au nouveau Children du Campus Glen, en 2015.

Pourquoi une IRM peropératoire?

La technologie traditionnelle oblige les chirurgiens à se fier sur des images statiques prises avant la chirurgie pour établir leurs plans d'intervention. Les jeunes malades opérés entreprennent leur convalescence puis, deux jours plus tard, ils subissent une IRM qui permet aux médecins de déterminer s'ils ont réussi à retirer la totalité d'une tumeur cancéreuse au cerveau, par exemple. L'IRM peropératoire permet aux chirurgiens de faire des images du patient lorsque ce dernier est encore sur la table d’opération.

L'impact de l'IRM peropératoire

Le 19 octobre, 2009, Émilie a été la première patiente à profiter du nouvel équipement. Lisez son histoire.

Depuis l'intervention révolutionnaire de la petite Émilie, le 19 octobre 2009, l'IRM peropératoire a eu une énorme incidence sur les chirurgies ultraspécialisées, les tests diagnostics et la recherche de pointe :

Chirurgies ultraspécialisées

Soixante interventions ultraspécialisées ont été pratiquées dans une salle d’opération ultramoderne. Certains de ces cas auraient été jugés inopérables n'eut été de ce nouvel outil très performant.

La possibilité d'effectuer des examens IRM à même la salle d'opération a réduit considérablement les interventions additionnelles et le recours à la chimiothérapie et/ou à la radiothérapie.

L'IRM peropératoire a permis au Children de renforcer sa position de leader mondial en neurologie et neurochirurgie, et aidera nos équipes à continuer d’offrir des soins ultraspécialisés dans ces disciplines.

Test diagnostic

L'ajout d'un deuxième appareil d'IRM a permis d'éliminer presque entièrement la liste d'attente pour un examen IRM diagnostic à l'Hôpital (à l'exception des malades qui nécessitent une anesthésie générale). Il y a eu jusqu'à 800 patients sur cette liste. Cette réduction phénoménale du temps d'attente permettra à l'Hôpital d'atteindre les normes fixées par le ministre de la Santé.

Recherche

Lorsqu'il n'est pas utilisé pour des chirurgies ou des tests, l'IRM peropératoire se révèle un outil de recherche précieux dans l'étude du développement du cerveau durant la petite enfance.

À titre d'exemple, l'hypothermie thérapeutique, un important programme de recherche clinique et fondamentale, mesure l'effet du refroidissement de l'ensemble du corps sur la circulation et la perfusion du sang dans le cerveau et le risque de provoquer un traumatisme crânien. Afin d'être en mesure d'évaluer les effets de ce traitement sur le cerveau, des examens IRM doivent être pratiqués pendant le procédé et durant les jours et les semaines qui suivent.

L'IRM peropératoire est devenue un outil incontournable et continuera de jouer un rôle essentiel dans la prestation des soins de santé lorsqu'il sera installé au nouveau Children. Ce projet a pu voir le jour grâce à la collaboration d’Opération Enfant Soleil, et au soutien d’innombrables donateurs qui croient en notre projet. Nous sommes extrêmement reconnaissants à l'égard de tous les donateurs qui ont permis que ce rêve devienne réalité.

Regardez une vidéo de l’installation de l’IRM peropératoire

© 2018 La Fondation de
l’Hôpital de Montréal pour Enfants

Une réalisation d’iXmédia