Yehonatan

Jeune athlète mis à l’épreuve de sa vie

Lorsque Yehonatan Naidich, alors âgé de 16 ans, commence à ressentir une douleur à la jambe gauche, le jeune athlète en pleine santé n’y accorde au début pas beaucoup d’importance. Mais la douleur s’intensifie rapidement au point de devenir insupportable. À l’occasion d’un voyage aux États-Unis avec sa famille, Yehonatan vit un épisode de douleur atroce alors que sa famille se sent impuissante face à la situation. «C’était extrêmement difficile, se souvient son père, Arthur. Comme son seuil de tolérance à la douleur est habituellement élevé, nous savions que la situation était grave. »

Les parents de Yehonatan passent rapidement à l’action et consultent plusieurs spécialistes dans l’espoir d’obtenir des réponses. Des tests sanguins révèlent alors des anomalies, sans toutefois permettre d’offrir un diagnostic précis. Par la suite, Yehonatan fut référé au Children où l’équipe d’hématologie-oncologie put effectuer la biopsie qui permit d’établir plus tard le diagnostic. L’équipe consulta leurs homologues à travers le monde pour déterminer si des symptômes semblables à ceux de Yehonatan avaient déjà été documentés afin de choisir le meilleur traitement approprié.

Alors que la famille attendait des réponses pour décider quel traitement entreprendre, Yehonatan s’est mis à perdre beaucoup de poids. Pendant cette période, la famille apprit que le jeune homme était atteint d’un type de cancer extrêmement rare, associé presque exclusivement aux gens âgés de plus de 50 ans. Suite au diagnostic, l’équipe médicale fut en mesure de proposer un protocole de traitement, et la famille a pu enfin pousser un soupir de soulagement. «Même sans savoir ce qui allait suivre, le simple fait de savoir comment combattre ce mal était rassurant», se souvient Yehonatan. La famille a trouvé un grand réconfort auprès du Dr David Mitchell. «Il a tant fait pour le bien-être de Yehonatan, affirme Tatyana, la mère de Yehonatan. Il est devenu notre héros.»

Yehonatan a passé la majeure partie de l’été hospitalisé au Children. «Personne ne veut se retrouver à l’hôpital, mais une fois que vous êtes au Children, vous entrez dans un univers rassurant et empreint de soutien», souligne Tatyana. « Nous avons créé des liens d’amitié avec des employés et d’autres familles que nous n’oublierons jamais. »

Les traitements ont pris fin tout juste avant la rentrée scolaire de septembre pour Yehonatan. Depuis, il se porte de mieux en mieux. En février, il a célébré une étape importante : le retirement de son port-a-cath (le cathéter par lequel est administré la chimiothérapie). «Depuis que je l’ai enlevé, j’ai eu la chance de pouvoir me remettre sur la glace et reprendre les entrainements, dit Yehonatan avec fierté. Cependant, je n’ai pas encore pu jouer dans un match compétitif. Je continue à me fatiguer très rapidement, donc je dois prendre les choses une étape à la fois. »

Pour redonner à l’hôpital, Yehonatan a accepté d’être le porte-parole de l’événement Pédalez pour les enfants cette année. Ce titre signifie qu’en plus d’amasser des fonds pour le Children, il a pris le temps de partager son témoignage bouleversant avec d’autres participants. «C’était très amusant ! Les gens m’ont remercié de les avoir inspirés, mais je crois que l’expérience a été plus enrichissante pour moi que pour eux. »

© 2017 La Fondation de
l’Hôpital de Montréal pour Enfants

Une réalisation d’iXmédia