Christophe : La détermination vient à bout des pires maux

À la suite d'un diagnostic de leucémie lymphoblastique aiguë en janvier 2003, Christophe a entamé des traitements de chimiothérapie qui, malheureusement, ne parvinrent pas à enrayer sa maladie. Une greffe de moelle osseuse devint inévitable et l'intervention obligea Christophe à demeurer en isolation pendant quatre longs mois. Suite à cette greffe, Christophe fit face à de nombreuses complications, dont la maladie du greffon. Les médicaments n'apportèrent pas les résultats espérés, tant et si bien que le Dr. David Mitchell recommanda un traitement de photochimiothérapie extracorporelle (extra-corporeal photopherisis - ECP). Comme seuls deux hôpitaux canadiens offrent ce traitement, Christophe et sa famille durent se rendre à Calgary à douze reprises. La procédure s'avéra aussi rigoureuse que pénible, mais elle fut couronnée de succès. La bataille de Christophe portait fruit.

En 2005, le cancer revint hanter Christophe. Suite aux traitements, ils fut aux prises avec des migraines si intenses que même la morphine ne pouvait les soulager. La pression que causaient ces migraines sur son nerf optique était extrême et on craignait pour sa vue. La pose d'une valve au cerveau (shunt) le soulagea enfin.

Un véritable pionnier

Dans la maladie, Christophe a toujours refusé de demeurer passif. Il a fait face à son diagnostic avec courage et a participé à ses traitements avec toute l'énergie dont il était capable. Sa force de caractère fut même à l'origine d'une nouvelle façon de faire. De fait, pour recevoir ses traitements à Calgary, Christophe devait porter un cathéter en permanence. Or, le cathéter normalement utilisé pour ce traitement dépasse du corps de plusieurs pouces, limitant significativement les activités du patient. Comme nager dans les lacs des Cantons-de-l'Est est une priorité pour Christophe, ce dernier déclara qu'il refuserait le traitement à moins que l'on trouve une alternative qui lui permettrait de profiter de son été. Devant la détermination de son jeune patient, le Dr. Mitchell accepta le défi... et le releva avec brio! Ainsi, Christophe devint le premier patient au Canada à recevoir ses traitements via un cathéter en titanium. Sa détermination profite aujourd'hui à d’autres patients canadiens et il a toutes les raisons d’en être fier.

Un porte-parole hors du commun...

Lorsqu'il parle du Children, Christophe n'a que de bons mots. « Peu importe combien de fois on doit sonner, les infirmières répondent à tous les coups... et elles trouvent toujours une solution! », raconte-t-il. Il se souvient aussi de Dre Celia Rodd qui, pendant un mois, l'appela trois fois par jour pour s'assurer qu'il allait bien. Reconnaissant pour la qualité des soins qu'il a reçu, Christophe a décidé de donner à son tour. Avec sa famille, il a mis sur pied le Fonds Christophe Robichaud qui recueille des fonds pour l'Hôpital. Le premier événement organisé par la famille, « Le Retour », a permis de récolter 50 000 $ tout en soulignant le retour de Christophe chez lui, après sa transplantation. Les fonds amassés ont été remis à l'Unité d’hématologie-oncologie de l’Hôpital. Avec ses parents, Christophe planifie présentement un nouvel événement.

Communicateur naturel, Christophe est l'un des porte-parole les plus importants de notre Hôpital et du Radiothon À l'écoute des enfants. En 2006, il s'est aussi vu remettre le Prix Jeunesse Nicolas W. Matossian, commandité par le Groupe financier Banque TD.

... et la trempe d'un véritable champion

Tout récemment, Christophe a représenté le Québec et l'Hôpital de Montréal pour enfants à Ottawa et à Orlando, dans le cadre du programme « Champions across Canada » d'Opération Enfant Soleil et du réseau « Children Miracle Network ». Commanditée par Wal-Mart, cette initiative vise à reconnaître et à récompenser le courage d'un enfant par province, un « champion » qui a vaincu ou qui continue de se battre contre la maladie. À cette occasion, Christophe a rencontré la très honorable Michaëlle Jean, Gouverneure générale du Canada, à Rideau Hall, et il s'est adressé aux médias à titre de représentant de tous les « champions » du pays.

Aujourd'hui, Christophe est en rémission. Il abandonne doucement les stéroïdes et ce sent beaucoup mieux, malgré quelques symptômes récurrents. Ses visites à l'Hôpital sont désormais bimensuelles. Au moment d’écrire ces lignes, Christophe prenait des cours d'été et perfectionnait ses talents culinaires, lui qui rêve de devenir chef.

Aucun enfant ne devrait avoir à vivre ce que Christophe a vécu au cours des quatre dernières années, mais ce jeune patient a choisi d'utiliser son expérience pour développer sa spiritualité, son humilité et une force intérieure qui lui dicte de ne jamais désespérer. Christophe est une source d'inspiration et un exemple de courage et de détermination pour tous ceux qui, comme nous, ont la chance de le connaître.

© 2017 La Fondation de
l’Hôpital de Montréal pour Enfants

Une réalisation d’iXmédia