Gérez vos collectes de fonds

Vous n'en avez aucune ? Créez-la maintenant!

Mot de passe oublié?
Ma collecte de fonds

Nos patients, nos héros

Chaque enfant qui franchit le seuil du Children a une histoire à raconter. Certains de ces courageux enfants pleins d’espoir ont choisi de partager ici leur histoire avec nous. En les lisant, on ne peut qu’être profondément touché par le courage dont ils font preuve, car, même s’ils sont encore bien jeunes, ils sont à bien des égards aussi forts que les plus endurants d’entre les adultes. Les histoires n’ont pas toutes un dénouement heureux, mais grâce à la générosité de gens comme vous, le Children parvient à sauver la vie à un plus grand nombre d’enfants et peut leur assurer une enfance qu’une meilleure santé rend plus heureuse. Merci de votre appui.

Malik aura deux ans cet hiver. Ses proches savent très bien ce que cette étape cruciale représentera

Il y a un peu plus d’un an, les parents de Malik, Dominic et Claudia, ont appris des neurologues du Children que leur petit garçon était atteint d’amyotrophie spinale de type 1 et qu’il ne vivrait probablement pas au-delà de deux ans. « Nous étions anéantis, affirme Claudia. Nous espérions qu’ils se soient trompés. » Les tests sanguins ont toutefois confirmé le diagnostic.


Né avec le cœur brisé

La naissance de Massimo Mini suscite chez ses parents un mélange de joie et de profond désarroi: deux heures à peine après la venue au monde de leur bébé, Natacha Persopoulos et Claudio Mini apprennent que leur petit Massimo a une malformation cardiaque congé- nitale connue sous le nom de transposition des gros vaisseaux. Autrement dit, son aorte et son artère pulmonaire sont inversées, avec comme conséquence l’incapacité de son cœur à fournir du sang riche en oxygène.


Jeune athlète mis à l’épreuve de sa vie

Lorsque Yehonatan Naidich, alors âgé de 16 ans, commence à ressentir une douleur à la jambe gauche, le jeune athlète en pleine santé n’y accorde au début pas beaucoup d’importance. Mais la douleur s’intensifie rapidement au point de devenir insupportable. À l’occasion d’un voyage aux États-Unis avec sa famille, Yehonatan vit un épisode de douleur atroce alors que sa famille se sent impuissante face à la situation. «C’était extrêmement difficile, se souvient son père, Arthur. Comme son seuil de tolérance à la douleur est habituellement élevé, nous savions que la situation était grave. »


«L’arc» de triomphe

Le jeune David, âgé de neuf ans, observait la scène attentivement à partir de la table de la salle à manger où ses parents, Tina et Franco, ainsi que ses soeurs Elisa, âgée de 15 ans, et Julia, âgée de 17 ans, étaient réunis. Le garçon attendait impatiemment de partager des photos qui se trouvaient sur un ordinateur portable. Un large sourire accroché au visage, David voulait à tout prix montrer les images qui raconteraient son histoire, des photos de lui hospitalisé l’année dernière à la suite d’une chirurgie craniofaciale.


Un petit crâne remodelé

Dès la naissance d’Arielle, sa mère Caterina avait remarqué le problème… les charmants traits du bébé n’étaient pas symétriques. Une partie du crâne d’Arielle était aplatie et une autre, bosselée de façon inquiétante. Au fil des jours, loin de s’arranger, la situation semblait aller de mal en pis.


Il faut plus qu’un village pour guérir un enfant

Mary Rea a reçu le pire appel de sa vie la veille de Noël 2009. Son mari, Mike, venait de trouver leur fille Laura, âgée de 10 ans, inconsciente au pied d’un arbre qu’elle avait heurté en ski.


La vie n'a pas de prix

Souffrant de maux de ventre insupportables, Vincent n’avait que deux ans lorsque sa mère l’a emmené à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Rien au monde n’aurait pu la préparer à la suite des événements. En moins de dix minutes, son fils unique subissait de nombreux examens. Après avoir passé la nuit à l’Hôpital, elle a été informée que Vincent était atteint d’un cancer au foie très rare et que la maladie était à un stade très avancé : la tumeur avait atteint la taille d’un ballon de football et le cancer s’était déjà propagé dans ses poumons.


Un geste redonne l’espoir

Je m'appelle Cédrik. J'ai 14 ans et je suis en secondaire 2 au Collège Sainte-Anne de Lachine. J'aime faire du snowboard, manger de la pizza et jouer à des jeux vidéo sur ma Xbox. J'ai choisi de raconter mon histoire pour aider des enfants comme moi qui luttent contre le cancer ou d'autres maladies. Le 9 février 2011, ma mère m'a emmené à l'hôpital parce que ma vessie était obstruée. J’avais très mal. Les médecins m'ont fait passer une échographie et ont décidé de m'envoyer immédiatement à l'Hôpital de Montréal pour enfants. Je ne savais pas ce qui causait la douleur et j'avais très peur.


Un long voyage de retour à la maison : la grande victoire de Stefano

La première année de la vie d’un enfant est sans aucun doute une période de grande vulnérabilité. Par contre, comme vous pourrez le constater à la lecture du témoignage suivant, les nouveau-nés peuvent eux aussi afficher une résilience hors du commun, parfois même contre toute attente. Stefano Ruvo est né le 1er décembre 2009, et trois jours plus tard, il était transféré au Children lorsque les médecins se sont rendu compte qu’il ne pouvait plus respirer par lui-même.


Jeffrey, un garçon qui écoute son coeur

Jeffrey Mylocopos a dix ans et il est en cinquième année du primaire. Comme tout enfant de son âge, il adore les jeux vidéo et jouer au hockey. Par contre, il a récemment développé une habileté vitale que peu d’enfants de son âge possèdent : Jeffrey écoute littéralement son coeur.


Jade : Quand le coeur va, tout va

Jade est née à Val d’Or le 17 avril 2007. Comme tout paraissait normal dans les minutes qui suivirent sa naissance par césarienne, sa mère, Stéphanie, put la prendre dans ses bras. Le pédiatre remarqua toutefois que Jade avait le teint bleuté. On la déposa rapidement dans un incubateur pour lui donner plus d’oxygène, mais la situation ne s’améliora guère. Des tests démontrèrent que ses poumons étaient normaux, mais qu’en était-il de son petit coeur ? Un échocardiogramme déclencha un véritable branle-bas de combat.


Toni : Rien ne l’arrête

Le matin du 19 février 2009, Toni partit pour l’école de bon coeur, comme d’habitude. Pendant la récréation, elle fut poussée par un élève et se blessa au genou. C’est en claudiquant qu’elle rentra chez-elle. Une véritable épopée commençait…


Après une tumeur au cerveau, Émilie déborde d’énergie

Sa première « absence », Émilie l’a faite sur un bateau. La petite croisière de la famille, qui devait les mener de St-Jean-Port-Joli au Casino de Charlevoix, les aura finalement menés beaucoup plus loin…

Alors qu’ils voguaient vers Charlevoix, Ann Dignard remarqua que les yeux de sa fille semblaient rouler sur eux-mêmes. « On ne voyait plus que le blanc de ses yeux, puis Émilie perdit contact avec la réalité pendant une trentaine de secondes », raconte Ann.


Marc Normandeau : Doublement courageux, doublement inspirant

À l’âge de quatre ans, Marc Normandeau dut combattre la leucémie. Il fut traité au Children et malgré la gravité du diagnostic, il récupéra rapidement. C’était en 1999. Pendant les neuf années qui suivirent, la santé de Marc demeura excellente. Mais en mars 2008, sa vie bascula de nouveau.


Mackenzie Lloyd-Hughes, vivre avec le diabète

Rien ne laissait prévoir que l’énergique Mackenzie allait devoir affronter dès l’âge de quatre ans le défi quotidien que représente le diabète de type 1. Histoire d’une enfant attachante qui fait face à sa vie avec sagesse et courage…


Jacob Malouin, l’étoffe d’un héros

Le petit Jacob, 5 ans, n'a pas toujours été un admirateur de Spiderman. En fait, son admiration pour le super-héros ne s'est manifestée que quelques instants avant sa première intervention au cerveau, qui a duré près de 12 heures. Avant d'entrer en salle d’opération, ses médecins l'ont surnommé Spiderman, parce que, lui ont-ils expliqué, Jacob « était aussi fort, peut-être même plus, que le célèbre homme araignée ! ».


Frédéric Lamarche, polytraumatisé. Face à face avec la vie !

Le soir du 29 mai, Frédéric Lamarche, 14 ans, prend la route sur son scooter, pour passer prendre un copain qui l’attendra en vain. Frédéric se réveillera près de deux semaines plus tard, à l’Unité des soins intensifs du Children…


Blake se bat pour sa vie malgré sa naissance prématurée

À 25 semaines de grossesse, Cindy Lambert se voit prescrire un médicament pour traiter une hypertension inhabituelle. À 29 semaines, sa pression artérielle demeure dangereusement élevée et une échographie montre que son bébé pèse moins d’un kilo. Il ne reçoit apparemment pas tous les nutriments dont il a besoin parce que les vaisseaux sanguins de sa mère sont comprimés. C’est ce même problème qui cause l’hypertension de Cindy. Son médecin l'a prévient : si on ne pratique pas une césarienne dans les meilleurs délais, sa vie ou celle de son enfant est gravement menacée.


Christophe : La détermination vient à bout des pires maux

À la suite d'un diagnostic de leucémie lymphoblastique aiguë en janvier 2003, Christophe a entamé des traitements de chimiothérapie qui, malheureusement, ne parvinrent pas à enrayer sa maladie. Une greffe de moelle osseuse devint inévitable et l'intervention obligea Christophe à demeurer en isolation pendant quatre longs mois. Suite à cette greffe, Christophe fit face à de nombreuses complications, dont la maladie du greffon…


Grand fan des Canadiens, Steven atteint toujours ses buts

Steven n’avait qu’un mois lorsque ses parents ont appris le diagnostic qui nécessiterait des suivis fréquents au Children. À l’âge de 5 ans, on lui détecte deux gliomes du nerf optique pour lesquels il doit recevoir des injections quotidiennes pendant quatre ans. Dans l’intervalle, deux tumeurs cérébrales sont identifiées chez Steven. Il n’a que 7 ans. C’est à ce moment que le Dr José Louis Montes, directeur du département de neurochirurgie, le prend sous son aile. Parce que les tumeurs sont situées sur le tronc cérébral, elles sont susceptibles de causer des séquelles importantes…


Lukas : Délai de développement global

À l’âge de douze mois, Lukas ne parvient pas à s’asseoir. Il ne rampe pas, ne marche pas et ne parle pas non plus. Alerté, son pédiatre le réfère au programme de développement de l’enfance de l’Hôpital de Montréal pour enfants. L’inquiétude s’installe dans la vie des parents de Lukas.


Pour l’amour d’Émilie

Émilie est née le 8 mars 2000. Pleine de vie, Émilie était une petite fille sociable et en santé; elle dormait bien, aimait danser et s’amuser. Jusqu’au jour où à l’été 2003, elle se met à souffrir de vomissements de plus en plus fréquents. Croyant qu’il s’agissait peut-être d’allergies alimentaires, les parent d’Émilie décident de consulter. À l’automne, alors que la fréquence des vomissements est devenue vraiment alarmante, le pédiatre de la fillette détecte une pression derrière ses yeux. Il recommande immédiatement des tests au Children.


Xavier : Pour enfin entendre la voix de sa mère

À partir de sa première visite au Children le 12 décembre 2003, une grande et longue aventure commençait pour Xavier. S’avérant un candidat idéal pour le BAHA, le Dr. Daniel propose alors d’installer une prothèse dans l’une de ses oreilles. Pour ce faire, on devait toutefois attendre que le crâne de Xavier soit suffisamment formé.


© 2017 La Fondation de
l’Hôpital de Montréal pour Enfants

Une réalisation d’iXmédia