Un petit miracle nommé Taly

Par Catherine,

Taly est un petit bébé-surprise. Mon mari et moi, qu’on avait qualifiée d’infertile, avons eu un gros choc, positif, quand nous avons su que nous allions avoir un 3e bébé miracle !

Ma grossesse se déroulait à merveille et nous étions très heureux d’apprendre que nous attendions encore une petite fille. Lors d’une visite de routine à l’hôpital à ma 38e semaine, le monitoring ne décelait aucun mouvement de la part de Taly dans mon ventre. Le gynécologue ne s’est toutefois pas alerté, étant donné que l’échographie ne montrait rien d’anormal. Le lendemain, ne sentant toujours pas bouger ma fille, je me suis présentée à mon l’hôpital. Nous avons à nouveau fait un monitoring pendant 4 heures. C’est là que la gynécologue sur place s’est inquiétée et a décidé qu’il fallait procéder à une césarienne d’urgence.

Taly

Quand Taly est sortie, elle avait énormément de difficulté à prendre son oxygène par elle-même. Pendant les deux premiers jours de vie, les médecins ont mis toute leur énergie sur sa respiration pour se rendre compte, la troisième journée, qu’elle faisait de l’arythmie.

Pendant la nuit, ils ont fait parvenir les résultats de l’électrocardiogramme de Taly à l’Hôpital de Montréal pour enfants. C’est alors que le pédiatre qui a analysé l’ECG a demandé un transfert d’urgence à l’Hôpital. Donc, nous sommes partis en pleine nuit en ambulance en direction du Children.

Les premiers jours, les médecins ont effectué une batterie de tests pour trouver la cause exacte. Vers sa cinquième journée de vie, Taly a commencé à retrouver un pouls régulier; à sa 7e journée, son pouls était normal.

La Dre Béland, cardiologue au Children, a travaillé d’arrache-pied pour trouver la cause exacte de ses problèmes cardiaques. Finalement, au bout d’une semaine, nous avons su que Taly souffrait d’une hypertrophie du cœur dû à un caillot de sang pris dans le canal artériel. Par chance, ce canal se referme à la naissance et le problème a donc pu se corriger de lui-même sans intervention chirurgicale.

Au bout de deux semaines d’observation, pour s’assurer que le cœur de Taly reprenait du mieux, nous avons enfin pu quitter l’hôpital.

Aujourd’hui, Taly est âgée de cinq mois et elle est en pleine forme. Toute cette histoire fait partie du passé et nous devons simplement faire des examens de routine avec notre cardiologue de temps en temps pour nous assurer que tout va bien pour Taly.

Le Children, principalement l’unité de néonatalogie, a été pour nous d’un soutien incroyable avec ses experts. Nous étions très inquiets, mais nous avions sincèrement le sentiment d’être bien entourés. Et pour cela, nous serons pour toujours reconnaissants.

- Kim Lamoureux, maman de Taly

Plusieurs familles partageront leur expérience dans le cadre de notre Radiothon, le 2 juin prochain. Vous aimeriez en faire partie? Contactez-nous.

4 réponses à Un petit miracle nommé Taly

  1. Marilyne dit :

    Quelle adorable petite puce! Je suis contente de savoir qu’elle va bien aujourd’hui. Merci à l’équipe du Children!

  2. France Lespérance dit :

    C’est en lisant des histoires comme celle-ci que je suis fière et heureuse de donner du temps comme bénévole au Children. Les équipes soignantes du Children en valent la peine!

  3. francine dit :

    je suis contente pour la petite puce elle est tellement adorable merci d avoir sauver la petite puce elle est bien ses cela qui compte grace a l hôpital children

  4. Gisele dit :

    Je fais des dons pour la Fondation chaque Anne et je suis heureuse de le faire pour ces petits qui arrivent dans notre monde avec des problèmes j’ai donné beaucoup pour le cœur et maintenant ce sont les petits ma priorité et je pense que la science avance toujours dans ce domaine avec de bons cardiologues

Répondre à francine Annuler la réponse.

(optionnel)

© 2018 La Fondation de
l’Hôpital de Montréal pour Enfants

Une réalisation d’iXmédia