Lettre de l'art-thérapeute Sally Cooke

Par Sally Cooke,

Avez-vous déjà fait un don en vous posant la question suivante : « Est-ce que je fais vraiment une différence? »

Le texte ci-dessous est une lettre envoyée par l’art-thérapeute Sally Cooke au conseil d’administration de l’organisme Andy Collins for Kids, un groupe de bénévoles qui amassent des fonds pour le Children au moyen de diverses activités annuelles. Comme de nombreux programmes offerts au Children, la thérapie par l’art existe uniquement grâce au soutien de donateurs comme eux — et comme vous.

En lisant la lettre, vous vous rendrez compte que chaque jour, de toutes les manières possibles, vos dons changent réellement des vies.

Cher M. Charron et membres du conseil d’administration,

Il y a déjà un an que je vous ai écris pour vous tenir à jour. Le temps a passé tellement vite. C’est peut-être parce qu’il y a une affluence incessante de jeunes à notre clinique, des jeunes souffrant d’un trouble alimentaire ou aux prises avec un historique de violence sexuelle. Je me prends parfois à me demander pourquoi cette affluence n’arrête pas. Pourquoi les jeunes se sentent-t-ils obligés de se laisser mourir de faim? Pourquoi certains adultes transgressent-ils des limites qui ne devraient pas l’être?

Les questions sont faciles à soulever, mais les réponses beaucoup plus difficiles à comprendre. Cette quête de compréhension est globalement la même pour les professionnels de la santé, les parents et les enfants eux-mêmes. Nous nous démenons tous pour comprendre comment ces choses arrivent et quels soins réussiront à redonner une santé à « nos » enfants. Nos patients ne veulent pas être à l’hôpital. Ils ne veulent pas avoir à venir aux cliniques pour patients externes. Ils veulent jouer au soccer, aller au camp, être avec les autres enfants, même aller à l’école. C’est ça la vie, c’est là qu’ils devraient être. Nous demeurons humbles avec toutes les avancées de la médicine parce que ces buts, bien que simples à énoncer, sont en réalité tellement complexes à atteindre. C’est le défi de notre époque que de démêler tout ça.

Je ne me rappelle plus à quel moment de ma vie je l’ai réalisé, mais à un certain point, il m’est apparu évident qu’on ne gagne pas à affronter les grands problèmes seuls. Je me considère donc vraiment chanceuse de faire partie d’une équipe exceptionnellement savante et qualifiée, pour qui les soins à l’enfant sont d’une importance capitale. Nous faisons partie d’un effort mondial pour en savoir plus sur les troubles alimentaires et la violence sexuelle. Mais, comme l’indique le dicton… « il faut tout un village pour élever un enfant »…

Votre généreux support au programme d’art-thérapie de l’Hôpital de Montréal pour enfants crée un pont indispensable entre la communauté médicale et notre société. Je ne peux suffisamment souligner à quel point votre support au programme d’art-thérapie au cours des dernières années a été fondamental à son succès, non seulement au sens matériel, parce que vous avez fourni le matériel artistique qu’utilisent les patients et le mobilier de la salle, mais aussi parce que vous nous rappelez, à moi et notre équipe, que nous luttons pour permettre à un enfant de vivre dans une société où les gens se préoccupent réellement de lui.

Je tiens à vous dire que la mémoire et l’héritage d’Andy Collins se perpétuent dans votre travail qui prend fait et cause pour la santé et le bien-être des enfants. Il y a beaucoup de travail à faire pour aider nos jeunes et nous savons qu’ils représentent la prochaine génération. Leur santé mentale ainsi que physique est de la plus grande importance. Merci infiniment de tout ce que vous faites. Les enfants que nous soignons bénéficient directement de tout ce que vous donnez. En leur nom, celui de mes collègues et le mien, je vous transmets nos remerciements les plus profonds pour votre présence dans le travail que nous accomplissons. Vous faites réellement une différence.

Sally Cooke
Art-thérapeute

Écrire un commentaire

(optionnel)

© 2018 La Fondation de
l’Hôpital de Montréal pour Enfants

Une réalisation d’iXmédia