Le coeur de Jaxon avait la taille d'une noix de Grenoble. Et il fallait l'opérer...

Par Louis,

Mardi, mon petit Jaxon, qui n’a que 10 mois, subissait une deuxième chirurgie au cœur. Combien de gens connaissez-vous qui ont été opérés plus de 5 fois avant d’avoir un an?

Mon premier accouchement avait si bien été, je ne voyais pas comment le deuxième pouvait mal aller. J’ai accouché d’un petit garçon, Jaxon, sans trop de complications. Cependant, dans l’heure qui a suivi sa naissance, Jaxon est devenu bleu. L’inquiétude s’est installée, surtout lorsqu’on m’a annoncé qu’on devrait l’envoyer d’urgence au Children parce que son corps ne recevait pas assez d’oxygène.

Le téléphone a sonné. C’était un médecin du Children. Il fallait que je donne l’autorisation pour opérer Jaxon au cœur, là, maintenant. Et si je refuse? « Il ne survivra pas. »

J’ai donc quitté l’hôpital à Châteauguay avec mon conjoint Philippe pour aller donner notre consentement. Alors qu’il n’avait  que 12 heures de vie, Jaxon subissait une atrioseptotomie de Rashkind. C’est une intervention qui consiste à créer artificiellement une large communication entre l’oreillette droite et l’oreillette gauche de son cœur. J’étais à peine capable de comprendre ce qui arrivait à mon bébé mais je savais que nous étions entre bonnes mains et que nous devions agir rapidement.

Une fois Jaxon hors de danger, on nous apprend la raison de l’intervention d’urgence: il est atteint d’une malformation cardiaque appelée la transposition des gros vaisseaux. Son aorte et son artère pulmonaire sont inversées et notre bébé devra repasser sous le bistouri.

À 7 jours, Jaxon retournait sur la table d’opération pour sa deuxième chirurgie. À son âge, son cœur est de la grosseur d’une noix de Grenoble; imaginez la grosseur des artères!  Les médecins ont travaillé avec précaution et vigilance, une nécessité pour la survie de mon fils. Voir Jaxon entubé et entouré de machines donnait la chair de poule.

À la suite de l’opération, Jaxon était tellement enflé que les médecins ont décidé de laisser sa poitrine ouverte. Nous pouvions littéralement voir son petit cœur battre. Ça a duré une semaine; une semaine très pénible à voir Jaxon se battre pour rester en vie. Heureusement, les médecins l’ont réopéré et ont refermé sa cage thoracique.

Jaxon est resté à l’hôpital 50 jours, alité, sans que nous puissions le toucher, le serrer dans nos bras. Les médecins ont été incroyables pour nous soutenir dans cette épreuve. Nous étions à l’hôpital pour Noël, et ils nous ont offert des cadeaux, à nous et à notre plus vieux garçon. Ils se sont assurés de nous trouver une chambre privée pour récupérer un peu lorsque nous étions fatigués.

Si vous le regardez aujourd’hui, Jaxon est un peu plus petit qu’un enfant de son âge. C’est normal, il n’a pas été allaité pendant son premier mois et demi de vie. Il rattrape tranquillement tous ses retards et nous sommes soulagés et fiers de lui. Outre sa cicatrice sur le ventre, il n’a pas l’air malade. Pour bien des années à venir, Jaxon sera suivi de près par une panoplie d’experts du Children. Ce sont des gens de confiance, les meilleurs dans leur domaine. Ils font désormais partie de la famille.

Vos dons sont importants pour les familles : ils nous permettent d’avoir l’esprit un peu plus tranquille et de nous concentrer sur ce qui est primordial : la santé de notre enfant. Nous vous remercions du fond de notre cœur de votre générosité.

- Chanelle, maman de Jaxon

2 réponses à Le coeur de Jaxon avait la taille d’une noix de Grenoble. Et il fallait l’opérer…

  1. Exceptionnel…Remercions Le Ciel.Rien A Ajouté.

  2. Karine dit :

    Je vous envois tout l’amour du ciel et plein de positif votre garçon ses un battant et vous êtes des parents fort ne lâcher jamais .. xxx

Écrire un commentaire

(optionnel)

© 2017 La Fondation de
l’Hôpital de Montréal pour Enfants

Une réalisation d’iXmédia