L'histoire fabuleuse du « miraculé » du Children

Par Fondation du Children,

Il y a de ces choses qu’on ne peut expliquer. Appelez cela coïncidence, accident, chance ou peut-être même destin. Mais de temps à autre, vous vous retrouvez face à un miracle, un patient qui, contre toute attente, s’en tire et s’épanouit même si toutes les chances étaient contre lui.

Le 4 juin 2013, le Dr Sherif Emil, chirurgien au Children, commençait sa semaine de garde quand il a reçu un appel urgent : un enfant venait d’être amené à l’urgence et son pronostic n’augurait rien de bon. Le Dr Emil s’est précipité en salle de réanimation pour trouver le petit Gabriel Kassouf en état de choc, entouré d’une dizaine de médecins de l’urgence et de l’USIP qui pratiquaient des manœuvres de réanimation très difficiles.

Selon ses parents, les Drs Claudine Hanna et Wassim Kassouf, Gabriel s’était plaint de douleurs abdominales plus tôt dans la journée, puis en une heure, son état s’était très rapidement détérioré. Comme les radiographies et la tomodensitométrie ne permettaient pas d’identifier la cause du problème, le Dr Emil s’est empressé d’amener Gabriel en salle d’opération où il a fait une découverte tragique. « Son petit intestin était complètement noir », raconte le Dr Emil. Il s’était produit un volvulus de l’intestin moyen – un état qui fait que l’intestin complet se tord sur lui-même autour d’un axe en raison d’une anomalie congénitale. Cela signifiait que les intestins de Gabriel ne recevaient plus de sang ni d’oxygène, et qu’ils étaient pratiquement en train de mourir par suffocation. « Franchement, je ne savais pas s’il passerait la nuit, mais je refusais de perdre espoir. Nous avions besoin d’un miracle », admet le Dr Emil.

Le lendemain, le Dr Emil a ramené Gabriel au bloc opératoire pour une seconde opération afin de voir s’il pouvait sauver une partie de ses intestins. Et là, une chose des plus incroyables s’était produite. Quand le Dr Emil a ouvert l’abdomen de Gabriel, les intestins n’étaient plus noirs – ils étaient roses. « Je n’en croyais pas mes yeux, dit le Dr Emil. C’est comme si ses intestins étaient revenus à la vie. »

Il a alors réparé la malrotation pour que les intestins ne puissent plus jamais s’enrouler sur eux-mêmes, puis il s’est précipité hors du bloc opératoire pour annoncer la nouvelle aux parents et autres membres de la famille du garçon. Au cours de la semaine qui a suivi, Gabriel a repris des forces et s’est rétabli rapidement et complètement. Aujourd’hui, Gabriel aime pratiquer le tennis, la natation et est en voie de terminer sa pré-maternelle.

« C’est un petit miracle qui continue; on le lui rappelle souvent », dit sa maman, Claudine.

Écrire un commentaire

(optionnel)

© 2018 La Fondation de
l’Hôpital de Montréal pour Enfants

Une réalisation d’iXmédia