Max Lassner

Max Lassner DSC_0825

Max Lassner, 7 ans


Un petit coeur à réparer

thomas

Noël 2010. Ce matin-là, Marjorie Aunos emmène son petit Thomas, âgé d’à peine 18 semaines, à l’urgence de L’Hôpital de Montréal pour enfants pour une forte fièvre. Marjorie est convaincue que ce serait une affaire de rien. Mais le diagnostic est là, implacable. Son bout de chou a une malformation cardiaque, nécessitant une intervention chirurgicale. Choc total pour Marjorie. L’urgentologue détecte un souffle cardiaque à l’aide d’un moniteur physiologique. Batterie de tests et radiographies sont mises en branle. La maman, anxieuse, attend les résultats. « C’est incroyable, il y avait un urgentologue et un cardiologue de garde… un 25 décembre …

Lire la suite


Par Fondation du Children,

Trois étudiantes de Villa Maria unissent leurs forces contre les troubles alimentaires

villa-girls

Karen, Alexia et Sara en sont à leur dernière année à Villa Maria et elles ont la ferme intention de faire une différence dans leur école avant leur graduation. Ces trois jeunes femmes inspirantes ont décidé d’offrir leur temps et leur créativité afin d’amasser des fonds pour la clinique des troubles alimentaires du Children. Pour ce faire, elles prévoient différentes activités de collecte de fonds à l’école. La Semaine du Yoga s’est d’abord tenue fin janvier. Avec l’aide de Mme Maria Di Scala, leur enseignante, elles comptent mettre leurs idées en commun pour planifier une activité de nature similaire en mars prochain. Karen, …

Lire la suite


Abbey et Matthew : l’équipe Bard!

Team-Bard

Matthew, 8 ans et Abbey, 10 ans


Les soins à domicile offrent à William une chance de vivre une vie normale

william

William Ste-Marie, 4 ans, souffre d’un rare syndrome nommé TRAPS (syndrome périodique associé au récepteur du facteur de nécrose tumorale). En raison de sa maladie, William a des nausées sévères, vomit souvent et souffre de crampes abdominales douloureuses qui empêchent son système digestif de bien fonctionner. Ceci signifie que William ne peut pas obtenir les nutriments nécessaires à sa survie en mangeant de la nourriture solide comme le font les autres enfants de son âge. Il est donc nourri par intraveineuse jusqu’à 17 heures par jour. La maladie réduit aussi sa capacité à combattre les infections. C’est incroyable, mais ceci ralentit …

Lire la suite


© 2018 La Fondation de
l’Hôpital de Montréal pour Enfants

Une réalisation d’iXmédia